Archives pour la catégorie Lifestyle

Polette Eyewear: Only idiots pay more

Intro

« Le plus souvent, on cherche le bonheur comme on cherche ses lunettes, quand on les a sur le nez » André Maurois. …



Je suis (enfin) allé voir le showroom de Polette à Bruxelles!

 

 

 

Polette, anciennement « l’usine à lunettes », est une enseigne française créée en 2011 qui s’est délocalisée en Chine afin d’avoir les coûts de productions les moins chers possibles et l’expertise locale. L’équipe se compose d’opticiens , de stylistes et d’autres designers.
Il faut savoir que lorsque nous achetons nos lunettes dans les grandes enseignes comme Krys , Atol ou encore Afflelou nous payons la monture , les verres , les frais de prestation de l’opticien et bien entendu la marque ( là commence l’arnaque) .  De l’usine aux rayons de l’opticien , le prix peut être multiplié par 20 ..Le marché de l’optique est un problème depuis longtemps et les associations de consommateurs l’ont souvent fait remarqué, il n’y a rien de nouveau dans ce monde. On se fait humhum depuis longtemps…
Ensuite, la chine est le premier producteur de lunettes au monde et plusieurs marques , comme Ray Ban par exemple,  y fabriquent les leurs.
Polette, c’est simplement le mouton noir qui n’a pas voulu s’associer aux autres. Il n’y a pas d’intermédiaires donc pas de frais supplémentaires, les lunettes sont envoyées directement après l’usine.

 

 

 

Par contre, avec ce procédé, il manque le contact humain que l’on aime avoir avec un opticien quand on cherche sa première paire par exemple. Ils ont répondu à ce besoin avec les showrooms dans lesquels sont exposés les différentes gammes et styles de lunettes mais ou on ne peut pas acheter car l’achat se fait uniquement en ligne. On peut aussi ,gratuitement, y prendre les mesures nécessaires pour le calibrage des verres.
Polette propose un large choix de montures, nous pouvons y trouver des lunettes de vue comme des lunettes de soleil ou encore des lunettes contre les rayons bleus qui sont émis par nos écrans de télés ou d’ordinateurs. Tout dépend de notre envie. Tout le monde y trouve donc son bonheur.

Pour résumer, C’est donc une entreprise française délocalisée en Chine qui produit des lunettes en Chine pour ensuite les envoyé en Europe par envoi postal. La chose que l’on retient est le « Made un China »… Les reviews et reportages sont nombreux sur YouTube et je porte moi même des Polette, j’ai des amis qui portent également des Polette. L’avis général est plutôt favorable pour un tel prix.

Pour ma part :
Avant Polette, ma première paire était des ray-ban mais je ne pouvais me permettre d’acheter 3-4 paires différentes juste pour le style. Au prix des ray ban, je peux acheter 3 paires stylés et de qualité correcte chez Polette. Même si mes lunettes finissaient en morceaux après 3 ans, je ne serais pas totalement dégoûté vu le prix auquel je les ai achetées.

 

 

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Infos :

Pour la commande, si vous ne passez pas par un showroom, vous aurez besoin de votre correction et de votre écart pupillaire (sur l’ordonnance). L’ophtalmo mesure souvent l’écart pupillaire sur demande.

– Site  : www.polette.com– Instagram : Polette Eyewear
– Il y a 6 showrooms en Europe dont celui de Bruxelles qui a ouvert ses portes en mai 2018.
      Adresse : Rue du marché aux herbes 68, 1000 Bruxelles
  • Videos youtube :

Cet article n’est pas sponsorisé.

« Des hommes stylés » reportage Arte

Click ici pour voir la vidéo.

« Avec sa sagacité costumière, Loïc Prigent orchestre un tourbillon d’images savoureuses, dressant un panorama des extravagances des créateurs comme des habitudes fantasques des garçons d’aujourd’hui, sans oublier ceux qui travaillent d’arrache-pied pour parer ces messieurs. Depuis les étiquettes exhibées des sapeurs congolais jusqu’à un jeune homme bien mis avouant ingénument avoir chipé les perles de sa grand-mère, cette exploration donne l’impression qu’un revigorant souffle de liberté bouscule la penderie masculine, condamnée à l’austérité depuis l’époque victorienne. Premier épisode : T-shirt à la James Dean ou chic italien ? »

Source : Arte

Mes indispensables de festivaliers.

Je sais, j’aurai du l’écrire avant les ardentes mais au moins vous serez prêt pour l’année prochaine !

Aujourd’hui, je vous dévoile mon intimité en ouvrant ma banane,mais sachez que c’est quelque chose d’exceptionnel hummm…

les indispensables

N.1 : La batterie portable. Elle est obligatoire. Oui, il y a des bornes de rechargement dans les festivals, mais la queue est longue et parfois les câbles sont cassés. ( ⚠️ une batterie c’est bien mais c’est mieux quand elle est chargée )

N.2 : Mes bagues, je les ai tout le temps avec moi mais parfois je les enlève donc elles finissent dans le sac.

N.3 : Les lunettes de soleil + la pochette! Vous n’êtes pas un festivalier si vous n’avez pas votre paire avec vous ! La pochette est obligatoire si vous ne voulez pas les retrouver en morceaux après un pogo.

N.4 : Les lunettes de vue. Je suis malheureusement myope mais je ne les porte pas toujours… Elles sont bien utiles quand je suis 100 km de la scène …

N.5 : Mon portefeuille. Carde ID, Cartes bancaire, etc… On est plus des enfants, nous sommes obligés de les avoir sur nous.

N.6 : Du désinfectant pour les mains + de la crème. Bon, je suis loin d’être un grand ami de la nature , je n’achete pas des sappes pour me rouler dans l’herbe bruhh… Les festivals sont deja assez salissant à la base mais l’enfer des ardentes c’est encore un autre délire donc un minimum de propreté.

N.7 : Du musc . Vue que les déodorants et parfums sont interdits, on improvise (c’est mon plus grand secret celui la)

N.6 : Le labello parce que je l’ai TOUJOURS avec moi.

N.9 : Il manque un truc non ? Le bigo bien sûr, personne ne peut l’oublier toute façon.

Voila la famille, vous êtes prêt à « pogoter » comme never et en securité !

Peace ✌🏿